lundi 10 juin 2013

Les lauréats des EEAWARDS 2013, catégorie "citoyens"

Vous trouverez ci-dessous la présentation de leur projet que les lauréats des EEAWARDS de cette année 2013, pour la catégorie "citoyens", ont bien voulu nous faire parvenir.

Toutes nos félicitations à eux, et surtout un grand merci de prouver par l'exemple, eux aussi, qu'il est possible de faire beaucoup pour la protection de notre environnement, même à notre niveau de "simple citoyen"




« (Very) low impact family »

Notre famille de quatre personnes (deux adultes et deux jeunes enfants) vit dans une maison mitoyenne, à deux pas du centre-ville de Liège. Celle-ci est bien, mais pas exceptionnellement isolée. Rien de bien particulier jusque là…

Nos charges ? Une fraction de celles de la plupart des ménages belges. Notre relevé d’index pour l’année 2012 indique en effet une consommation – en légère baisse - de 796 kWh électriques (électricité 100% verte), soit environ 1/5ème de la consommation d’une famille moyenne. Notre relevé d’index pour le gaz (chauffage, eau chaude sanitaire et cuisinière) renseigne une consommation – à nouveau, en légère baisse - de 268 m³, soit environ 1/10ème de la consommation d’une famille moyenne. Notre consommation d’eau en 2012 – en légère hausse - s’élève à environ 60 m³, soit environ un tiers de la consommation moyenne pour quatre personnes (120 litres par personne et par jour). Notre consommation d’électricité et d’eau devrait sensiblement diminuer en 2013 car nos enfants sont depuis peu tous les deux ‘propres’ et que nous avons pu arrêter l’utilisation de langes lavables (qui représentaient une machine à laver chaque jour).

Notre secret ? Il n’y en a pas. Quelques aménagements et un comportement adapté expliquent le  tout… Nous utilisons eau, chauffage et électricité de manière (très) économe. Nos appareils  électroménagers sont tous de classe A+ ou A++. Toutes nos ampoules sont économiques. Depuis 2006, des panneaux photo-thermiques produisent une partie de notre eau chaude sanitaire. Nous nous chauffons partiellement au bois. Nous possédons également une petite installation photovoltaïque depuis novembre 2010. Celle-ci couvre un peu plus (1.015 kWh en 2012) que notre consommation annuelle électrique (NB le relevé d’index électricité mentionné ci-dessus représente notre consommation réelle brute, après ajout des kWh produits par les panneaux PV). Une partie de notre toit est recouvert de végétation et nous possédons une citerne d’eau de pluie extérieure de 2m³.

Notre mode de vie « (very) low impact » ne s’arrête pas à notre logement. Nous sommes tous les quatre végétariens et mangeons surtout des fruits et légumes de saison, bio, frais et d’origine la plus locale possible (y compris de potagers situés dans la rue où nous habitons). Nous n’avons pas de voiture. Nous passons nos vacances en Belgique ou en Europe, et partons en voyage en train ou à vélo.

Nous avons participé en 2010 à l’opération Exit CO2 organisée par Inter-environnement Wallonie. Le bilan carbone réalisé dans ce cadre a montré que les émissions de CO2 de notre ménage sont moins d’un tiers de celles d’un ménage belge moyen (moins d’un dixième si l’on prend en compte la dimension financière – toute notre épargne et notre crédit hypothécaire étant en effet dans une banque éthique). Nos émissions par personne sont entre un cinquième et un sixième de celles d’une Belge moyen-ne (un dix-septième si l’on prend en compte les placements financiers !).

Par notre candidature au Prix belge de l'Energie et de l'Environnement 20131, notre souhait est simplement de montrer qu’il est possible de vivre en Belgique en anticipant les « efforts » qui seront nécessaires pour limiter les changements climatiques et prévoir l’épuisement des combustibles fossiles et fissile, le tout dans le confort et sans moyens techniques hypersophistiqués.




Anne-France, Jean-François, Timour et Robin Fauconnier-Nowicki



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire