mercredi 5 juin 2013

WED!



Aujourd’hui, le 05 juin 2013, c’est la Journée Mondiale de l’Environnement.  Cette année, le thème de cette journée est consacré à  la réduction  des gaspillages de produits alimentaires de par le monde.

Hé oui ! Un tiers de l’alimentation produite dans le monde est gaspillée, soit au niveau de la production même, soit lors de la transformation de ces denrées, soit encore par le consommateur final. Cette proportion pourrait même grimper jusqu’à 50% dans certains pays développés[1].

Il s’agit d’un gaspillage phénoménal, et totalement inexcusable lorsque l’on est confronté à une population mondiale dont encore 870 million d’individu souffrent de malnutrition[2]

De plus, le gaspillage de denrées alimentaire n’est pas seulement un gaspillage de nourriture. Il s’agit également du gaspillage de toutes les ressources qui furent utilisées pour produire ces denrées, qu’il s’agisse de l’eau, des produits phytosanitaires, du carburant nécessaire aux machines agricoles, ainsi que celui utilisé pour le transport de ces aliments, de l’énergie utilisée pour la transformation et la conservation de ces produits, … 

Notre gaspillage alimentaire est donc doublement révoltant. D’une part à cause du nombre de personnes manquant encore de nourriture sur notre planète, alors que nous pourrions fortement atténuer ce problème en évitant le gaspillage, et d’autre part à cause de la pression que cela représente sur notre environnement, alors que nous sommes parfaitement conscients de la finitude de notre planète, et donc des limites aux ressources que nous pouvons utiliser.

Allons-nous continuer dans cette voie ? Ou trouverons-nous d’autres modes de production et de consommation ?

Dans son rapport « Produire plus avec moins », la FAO propose plusieurs pistes pour nous permettre de passer à une agriculture qui soir suffisamment productive que pour nourrir toute la population mondiale, mais qui soit également une agriculture durable du point de vue environnemental.

A la Pico Ferme, nous essayons d’adapter ces recommandations à l’échelle individuelle, ce qui nous permet tant de ne pas gaspiller des denrées alimentaires, que de diminuer notre empreinte écologique. Juste ce qu'il faut, surtout en un jour comme aujourd'hui!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire