jeudi 26 septembre 2019

samedi 7 septembre 2019

Un beau petit jardin de ville... productif!



Ces premiers mois de 2019 furent chargés en difficultés diverses

Comme expliqué précédemment, nous avons dû faire face aux incompréhensions de certaines personnes, et avons dû complètement modifier notre jardin

Après avoir été obligés de nous séparer de nos Chouchoux (nos chèvres); après avoir été obligés d'accepter les visites de contrôle de différentes autorités, celles-ci devant s'assurer que, contrairement aux plaintes de certaines personnes, notre jardin respectait les législations en vigueur; et après avoir dû, nous aussi, faire appel aux autorités compétentes pour que ce que j'ose appeler des "caprices" cesse, et avoir obtenu gain de cause... Nous pouvons enfin espérer être tranquilles chez nous!

Certes, nous sommes déjà en septembre (et oui, les photos datent du mois d'août), mais nous voulions vous faire découvrir nos aménagements, mêmes si ceux-ci ne sont pas totalement terminés

Ainsi, il nous reste à palissader le troisième côté du poulailler, et à installer les treillis de culture verticale du côté de notre sympathique voisine du n°10, treillis qui pourrons nous servir à toutes les deux pour y faire pousser ce qui voudra y croître



Mais commençons la visite (pour laquelle je suis, parfois, un tantinet ironique)...

L'enclos des poules
Malheureusement, celui-ci a dû être complètement pavé (Hé oui, que voulez-vous, 6 poules pour près de 25 mètres carré, cela fait de la boue lors des fortes pluies!), mais dans lequel nous leur avons réserver un espace de style "bac à sable" pour qu'elles puissent gratter et se vanner (la tête en bas, qui me regarde, l'air de dire "Tu me déranges durant ma toilette!")

Les poules profitant de leur espace, ainsi que des "inconsommables" (pommes tombées jeunes et tiges d'amarantes)


L'allée menant à l'enclos des poules, avec ses plantations, ses jardinières et ses premiers hôtels à insectes sur la gauche, ainsi que les petits fruitiers et arbres fruitiers basses et moyennes tiges sur la droite

Allons donc! Ces arbres ne peuvent être que des hautes tiges, voyons!



Le potager, ou du moins ce qu'il en reste! Mois qui avait presque 30 mètres carré, en surface au sol, de culture, je dois maintenant apprendre à fonctionner avec des carrés de culture, et quelques pots, pour un total de 5 à 6 mètres carré, seulement...
Châssis de culture et apprentissage de nouvelles techniques s'imposent!

Le premier bac et sa "serre", ainsi que le compost sur la droite

Vue du potager, la serre devant être tournée de 90°, une butte de culture y retrouvera place

Les châssis  utilisés sur les autres planches de culture

La "jungle" de tomates de mon époux, sur la droite



Le jardin, le pré fleuri ayant été remplacé par des parterres correctement délimités (et une petite place pour un peu de spontanéité, tout de même)

Parcelle fleurie à gauche; le sureau et son arche de support à droite
(Notre toute première "ruche", abimée, au pied du sureau)


La parcelle des petits fruitiers, Hippolyte s'y étant installé à l'ombre...

"J'ai décidé de m'installer ici, l'humaine! Tu termineras cette palissade plus tard!"


Quelques pots et bacs de fleurs et d'aromatiques...

Pots sur la terrasse, les petits fruitiers se trouvant sur la droite



Et enfin, notre terrasse, avec Ishtar qui s'est mise à ma place...

"Ben oui, l'humaine... Quoi? Tu veux revenir t'asseoir?!?"



Ce jardin ne ressemble vraiment plus à celui que nous avions, mais il correspond mieux à ce qui semble être les caractéristiques d'un jardin urbain

Concernant la production de légumes, je dois tout réapprendre. J'espère obtenir des récoltes acceptables...
Qui vivra verra!