mardi 12 août 2014

System Failure

Comme vous l’avez certainement remarqué, je ne fus pas très active sur le blog ces derniers mois. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur, et je désirerais partager avec vous une petite réflexion à ce sujet.

L’explication à mon peu d’implication ici ces derniers temps est que j’ai dû faire face, et que je dois encore faire face, à des difficultés qui m’ont amenée à remettre en question nombre de choses.

Les procédures juridiques étant en cours, je ne peux expliquer, sur ce blog, en quoi consistent ces difficultés.

Par contre, ce que je peux écrire ici, c’est l’intérêt qu’ont  certains mécanismes déjà présents dans ma vie et dans celle de mon époux.

Lorsque vous êtes confronté à un effondrement du système, même, et peut-être surtout, lorsque cet effondrement est juste personnel, c’est-à-dire qu’il ne vous touche que vous et vos proches, sans être un effondrement local, comme certaines personnes l’expérimentent malheureusement après une catastrophe naturelle, sans être un effondrement que l’on pourrait qualifier de « régional », comme une guerre ou une crise qui toucherait un territoire et une population plus étendus,  et sans être un effondrement dit « global », tels que certains semblent sûrs que nous l’expérimenterons un jour, lorsque vous êtes confronté à cet effondrement personnel, vous êtes obligés de faire face, de trouver des mécanismes pour continuer à vivre le plus normalement  possible, sans forcément obtenir de l’aide du système, même s’il existe toujours.


Savoir que vous conservez votre maison (ou dans les cas extrêmes, que vous serez en mesure d’avoir un abri, quitte à le construire vous-même),  être capable de produire votre propre alimentation, avoir quelques compétences de base pour soigner vos petits bobos, être en mesure d’assurer votre sécurité et de faire respecter vos droits, …  Ce sont là des mécanismes qui aident réellement à faire face à une situation « délicate ».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire